En tant que fille du Dauphiné, il y a quelque chose qui coule dans mes veines : le gratin dauphinois. Sans vouloir exagérer, j’adore ce plat. Mais attention, il n’est pas question ici de fromage, de jambon ou d’oignons, ingrédients qui n’ont jamais fait partie de la recette originale du gratin.

Les premiers frimas se font sentir en région Parisienne. Moi qui suit bien loin de ma terre natale j’ai la solution imparable pour lutter contre le froid et les coups de mou : un retour aux sources gastronomique.

Alors bien sûr on a tous sa recette à soi, celle qui est légèrement adaptée à nos goûts. Mais à part la quantité de crème que j’allège, cette recette que je vous dévoile est assez proche de l’authentique.

Ingrédients:

Pommes de terre
3 gousses d’ail
Une brique de crème liquide
Noix de muscade, sel, poivre
Beurre pour le plat
Fromage jambon oignons

Préparation du Gratin dauphinois léger :

Épluchez et coupez les pommes de terre en tranches d’environ 3 à 5 mm d’épaisseur et lavez les.
Faites fondre une grosse noix de beurre dans le plat à gratin et étalez celui-ci.

Etalez une première couche de pommes de terre dans le plat, salez, poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Ajoutez une gousse d’ail émincée (ou écrasée si vous avez un presse ail). Refaite la même chose deux fois jusqu’à ce que les pommes de terre soient toutes dans le plat.

Versez la crème sur les pommes de terre. Et c’est là que ma recette diffère de l’originale : normalement il faut recouvrir les pommes de terre avec de la crème (en général au minimum deux briques) mais ayant une maman pas trop fan des plats baignant dans la crème, j’ai pris l’habitude de remplacer la deuxième brique par de l’eau, tout simplement.

Et je vous assure qu’une fois absorbé par les pommes de terre, le gratin est tout aussi bon.

Enfournez pendant au fois 45 minutes à 180 degrés puis surveillez la cuisson en piquant les pommes de terre avec un couteau.