Taux de cholestérol élevé ? Voici 4 précieux conseils pour réduire l’hypercholestérolémie dans l’alimentation !

Par Angela

Le cholestérol est une substance grasse qui est présente d’une manière naturelle dans tout l’organisme. Il est indispensable pour le bon fonctionnement du corps dans la production des hormones et de la vitamine D ainsi que les substances qui aident à digérer les aliments. La quantité majeure du cholestérol est produite par le foie et une infime partie est obtenue à partir de certains aliments.

Le cholestérol se déplace dans le sang grâce à des protéines appelées lipoprotéines. Quand le cholestérol de type basse densité  (LDL ou mauvais cholestérol) devient élevé, il entraîne une accumulation de plaque dans les artères. En effet, 20 % des personnes de plus de 18 ans ont un taux de cholestérol élevé et cela est un facteur de risque cardiovasculaire.

Mauvais et bon cholestérol : quelle différence ?

Le sang transporte le cholestérol de l’intestin ou du foie vers les organes qui en ont besoin grâce à des particules appelées lipoprotéines. Il existe deux types de cholestérol :

Le cholestérol de basse densité (LDL) ou mauvais cholestérol : il est le responsable du transport du nouveau cholestérol du foie vers toutes les cellules du corps. Il se dépose sur la paroi des artères et forme des plaques d’athérosclérose.

Le cholestérol de haute densité (HDL) ou bon cholestérol  qui réunit le cholestérol inutilisé et le renvoie au foie pour être stocké ou excrété à l’extérieur via la bile.

Réduire l’hypercholestérolémie dans l’alimentation : voici 4 conseils utiles

Réguler le taux de cholestérol sanguin n’est pas une tâche difficile. Un changement de mode de vie  et surtout un nouveau régime alimentaire suffiront.  La première étape consiste à éliminer ou à réduire autant que possible la consommation d’aliments d’origine animale. Voici les autres recommandations.

Insérez des fibres solubles dans votre alimentation. En effet, les fibres empêchent le tube digestif d’absorber le cholestérol. Ils se trouvent principalement dans les grains entiers, les légumineuses et les fruits frais et séchés.

Consommez des fruits et légumes cinq fois par jour. Riches en phytostérols/phytostanols, ils interagissent avec l’absorption du cholestérol dans l’intestin, entraînant par la suite une diminution de la concentration de cholestérol sanguin. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille une consommation minimale de 400 grammes de fruits et légumes par jour.

Ajoutez du poisson gras dans votre régime alimentaire. Pour cela, vous devez manger 3 portions de poisson gras par semaine. Riches en acides gras oméga-3, ces poissons participent donc à faire augmenter le cholestérol HDL (bon cholestérol).

Éliminez ou limitez la consommation  de sel. La consommation de sel n’est pas lié au taux de cholestérol sanguin, mais elle est étroitement liée à la santé cardiovasculaire. Le sel favorise la rétention d’eau et affecte négativement la tension artérielle. Préférez plutôt les plats épicés au lieu des plats salés.

 

Partager cet article
Par Angela
La cuisine est pour moi une passion qui m'a amusé depuis mon enfance. J'ai toujours eu cette petite folie en concoctant des plats qui ont émerveillés ma famille, mes amis et mes convives. J'éspère que toutes mes idées de recettes sur ce blog seront des sources d'inspiration pour vos repas de famille et vos repas de fêtes.