Pourquoi est-il préférable de ne pas consommer les cacahuètes distribuées dans les bistrots ?

Par Angela

Avez-vous remarqué que les bars servent souvent des cacahuètes dans des petits bols ? Ces amuse-bouches peuvent être savoureuses mais vous devriez tout simplement éviter de les manger.

Les avis des experts sont clairs : vous devez être vigilant quand vous consommez des cacahuètes dans les bars. En effet, une formatrice en hygiène spécialisée dans la restauration a expliqué tous les risques liés à cette consommation.

Dans les établissements de restauration, l’hygiène est souvent remise en question. En effet, on s’inquiète surtout de la transmission des germes et des bactéries qui touche certains produits alimentaires comme les cacahuètes par exemple.

Le Parisien a rappelé les inquiétudes des Français : « On trouverait jusqu’à 12 traces d’urine différentes dans les cacahuètes mises à disposition des clients dans les bistrots».

Le manque d’hygiène est très courant dans les restaurants et les bistrots

L’experte Fedia Bouyahi a expliqué une situation particulière qui peut se présenter : « Si je suis un client et que je viens de passer aux toilettes, j’ai sans doute des traces de bactéries, et peut-être même d’urine, sur les mains ».

En effet, elle regrette le fait que bon nombre de clients ne lavent pas les mains après le passage aux toilettes. D’après une étude menée par l’IFOP, on a pu découvrir qu’environ un quart des Français ne passe pas par le lavage des mains après avoir utilisé les toilettes.

Elle a poursuivi que : « C’est comme ça qu’on peut trouver des traces d’urine dans les cacahuètes servies dans les bars ».

Autres scénarios très embarrassants déplorés par l’experte

A part cette situation, il existe deux autres cas qui peuvent causer les risques de contamination bactérienne. Le scénario est le suivant : « Si le serveur ou la serveuse ne se lave pas les mains : les clients et clientes vont alors manger des cacahuètes contaminées par l’urine ou les bactéries présentes sur leurs mains ».

La dernière situation ? « Le client ou la cliente ne finit pas son ramequin. Parfois, pour éviter le gaspillage, les serveurs reverseront son contenu dans le seau avant d’emplir de nouveaux ramequins qui iront sur d’autres tables ».

Pour boucler cette analyse, Le Parisien a rassemblé discrètement 20 échantillons de cacahuètes provenant de 20 bars parisiens. Puis on les a soumis à une analyse dans un laboratoire. Bonne nouvelle : aucun des échantillons n’a présenté de présence de bactéries.

Cependant, restez vigilant partout où vous allez car les contaminations des bactéries ne sont pas toujours loin !

Partager cet article
Par Angela
La cuisine est pour moi une passion qui m'a amusé depuis mon enfance. J'ai toujours eu cette petite folie en concoctant des plats qui ont émerveillés ma famille, mes amis et mes convives. J'éspère que toutes mes idées de recettes sur ce blog seront des sources d'inspiration pour vos repas de famille et vos repas de fêtes.